Serveur privé 1&1: Une belle arnaque

J’avais 2 serveurs chez OVH et Dedibox qui étaient en redondance complète (fichiers, mysql, web, mails, dns) avec du DNS failover. N’ayant plus les même besoins, je voulais réduire mes coûts de serveur tout en gardant un serveur dont je puisse gérer le système. J’ai pris l’offre de serveur dédié de 1 And 1.

Et bien je peux vous dire que je regrette. En gros chez 1&1 on a 4 Go de mémoire “disponibles” et 1 Go de mémoire “réservée”. C’est un peu comme l’illimité d’orange qui est en fait limité. La mémoire disponible est là “parfois” et on ne peut même pas préciser qu’on en veut pas. Et la mémoire réservée, j’ai bien l’impression qu’elle ne l’est pas.

Le soucis que j’ai c’est que par moment le noyau virtualisé refuse d’allouer de la mémoire et là tout est bloqué :

1
2
3
[Thu Mar 11 18:45:35 2010] [error] (12)Cannot allocate memory: fork: Unable to fork new process
[Thu Mar 11 18:45:45 2010] [error] (12)Cannot allocate memory: fork: Unable to fork new process
[Thu Mar 11 18:49:03 2010] [error] server reached MaxClients setting, consider raising the MaxClients setting

Quand apache signale qu’il a atteint les “MaxClients” c’est qu’il est crashé. Et là c’est perdu, le serveur accepte les connexions et ne répond jamais.

Le “cannot allocate memory” c’est tout à fait scandaleux. Comment on peut prétendre offrir un serveur virtualisé si on est pas capable de garantir un minimum de mémoire. Le pire étant quand même que je ne consomme vraiment pas beaucoup de RAM, je ne dois jamais dépasser les 800 Mo. Mes stats actuelles sont :

1
2
3
4
5
# free -m
             total       used       free     shared    buffers     cached
Mem:          4096        570       3525          0          0          0
-/+ buffers/cache:        570       3525
Swap:            0          0          0

Donc là j’ai l’idée brillante d’activer un fichier de swap mais au moment où j’éxecute “swapon” en fait ce n’est pas possible :

1
2
3
dd if=/dev/zero of=/var/swapfile bs=1M count=1024
mkswap /var/swapfile
swapon /var/swapfile

J’obtiens un bel “Operation not permitted” sur cette dernière commande. En effet c’est Virtuozzo qui est sensé assurer la mise en swap de la mémoire à son niveau. C’est là aussi qu’on se dit que la virtualisation noyau c’est pas forcément top.

C’est assez incroyable. Je préférerais 512 Mo de RAM “pour de vrai” que 4 Go de RAM sur lesquels je ne peux pas compter.

Mais ce n’est pas tout. Pendant un moment le serveur n’était quasiment plus joignable, j’avais 3 paquets sur 4 qui se perdaient. Puis un autre jour la charge atteignait des niveaux affolants en continu avec un serveur quasiment au repos. Le support m’a dis que j’avais du mal configurer un truc. La panne a duré 2 jours mais bien sur ils n’ont répondu que 2 jours plus tard, donc forcément, ils ne constatent pas de problème. Et il faut croire qu’ils n’ont pas d’outils de monitoring de leur serveur pour reconnaitre le problème.

Bref je m’en vais de chez eux. Je vais tout faire pour ne pas payer l’argent de la période d’engagement, mais je préfère encore perdre cet argent qu’avoir à supporter (et plus exactement faire supporter aux visiteurs) des sites à la disponibilité aléatoire.

Par ailleurs, Debian n’était dispo qu’en 32 bits chez eux, j’avais le choix entre CentOS 64 bits et Debian 32 bits. C’est le genre de choix que je n’aime pas trop faire.

3 thoughts on “Serveur privé 1&1: Une belle arnaque”

  1. Salut Florent,

    je suis aussi client 1&1, et je te rejointe sur le qualité de service en cas de problème. Pire ils sont censés être joiniable jusqu’à 18H00 … Bin pas plus tard qu’hier 17H35 après 10mn de musique (pourrie) j’ai lâché l’affaire!
    Allé encore une :
    J’ai un soucis de version de Mysql, comme j’ai deux domaine et une base non créé sur le second, je voulais faire la bascule. La 1ère je fais un export, je créé la second et je fais un import. Et là c’est le drame !!! pas de possibilité d’import!

    Bon pour finir je crois que les services fournir et vendu sont à la hauteur des tarifs, apascher = tu te démerde!

    Cordialement

    1. Oui c’est à peu près ça.

      Mais pour moi le plus gros soucis n’est pas tellement le support. C’est plus que leur solution technique n’est pas viable. Leur serveur ne fonctionne pas de manière fiable. J’ai fait un petit programme .Net dont le seul but est manger plein de plein de mémoire, ça va jusqu’à consommer les 4 Go. Mais une autre fois je n’ai même pas faire un test de performance avec AB, qui ne consomme pas tellement de puissance pourtant, ça m’a fait un “cannot allocate memory”. Si on est même pas sur que son serveur pourra allouer de la mémoire c’est vraiment problématique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *